Groupe Ezekiel présentation

Trop souvent verrouillé dans la chambre noire d’une musique inqualifiable et inclassable, EZ3kiel a su, en l’espace de vingt ans, lever le voile sur les gravitations stylistiques attribuées à l’aveugle entre électro, dub, rock, voire classique et symphonique.

Bien plus sensible à la création d’atmosphères, le groupe tourangeau sonde en vérité l’échelle et la volupté des émotions et des auras humaines lorsqu’il explore la densité des outils sonores, graphiques et visuels, des plus primaires aux plus technologiquement élaborés.

Concepteurs, techniciens, producteurs, réalisateurs, etc., ces musiciens sont partis en quête de l’inventivité absolue via de multiples collaborations et autant d’expérimentations artistiques. De la boîte à musique enchanteresse d’un Yann Tiersen ou la pop gracieuse d’un Nosfell, au rock sombre et lumineux de Hint, en passant par le classique expérimental des Flamands de DAAU, des chercheurs du CEA, des orchestres de conservatoire, etc., les projets des membres d’EZ3kiel sont polymorphes.

Ils subliment en une réalité augmentée les quelque dix opus que recense la discographie en 2014, autant de chapitres et autres séquences cinématiques à la technicité de haut vol, qui viennent indissociablement éclairer un leitmotiv scénaristique luxuriant. Reposant sur un antagonisme dual entre le révolu suranné et le contemporain d’une part, la douceur onirique et la dureté machinale d’autre part – l’un et l’autre, l’un dans l’autre -, l’œuvre intemporelle d’EZ3kiel joue sur l’uchronie, une science-fiction baroque d’imagination dont les musiciens retranscrivent en live l’illusion brute dans une esthétique sculpturale magistralement interprétée et mise en scène.

HISTORIQUE :

  • 1993 : Formation du groupe par Yann Nguema, Matthieu Fays et Florent Duytschaever.
  • 1994 : Arrivée de Brigitte Amédomé au chant et Joan Guillon à la guitare. Le Choix du nom «Ezekiel» est directement inspiré d’une célèbre réplique de «Pulp Fiction» (Quentin Tarantino).
  • 1999 : Le groupe initialement composé de 5 membres devient un trio avec Matthieu Fays, Yann Nguema et Joan Guillon. Sortie du 6 titres « Equalize it ». Cette même année, la création de la première version du site www.ez3kiel.com par Yann Nguema établit magistralement la volonté du groupe de fusionner leur musique avec une section visuelle très onirique et graphique. Le groupe décide de remplacer le 2eme E par un 3, car le nom de domaine du site ezekiel.com est deja résérvé.
  • 2001 : Sortie de l’album « Handle with care » (Jarring Effects / Discograph). Ce qui fera plus tard la marque de fabrique du groupe est déjà présent : le décalage des compositions, la réinterprétation d’un passé suranné, les nappes mélancoliques, et les collaborations artistiques disparates (Yann Tiersen). Cet album, riche de trouvailles et d’alliances, confirme l’éclectisme et le style très personnel du groupe. Sur scène, avec l’arrivée de la vidéo, EZ3kiel intègre au spectacle ce qui fait déjà leur particularité : un univers poétique et précieux et un romantisme esthétique brut.
  • 2001 : Création de la 2ème version du site EZ3kiel.com par Yann Nguema. Il est élu parmi les plus beaux sites de l’époque.
  • 2003 : Sortie de l’album « BARB4RY » (Jarring Effects/Discograph). Ce 2ème album affirme l’identité décalée du groupe faite de mélanges, d’anachronismes, d’uchronie, et d’expérimentations musicales. Poursuivant leur recherche à travers le hip hop, le dub et l’électro, EZ3kiel crée une dimension où la beauté et la mélancolie se heurtent à la violence, la dureté et la barbarie. Encore une fois, des personnalités aussi différentes qu’originales interviennent sur cet album : Angélique Willkie (ex-Zap Mama), Angelo Moore (Fishbone), le quatuor belge DAAU, Black Sifichi, etc.
  • 2004 : Sortie du Live «VERSUS TOUR» où le bois et les cordes rencontrent l’électro. A l’occasion de l’enregistrement d’un CD/DVD live, EZ3kiel a de nouveau convié le quatuor Belge DAAU pour une tournée. L’utilisation des instruments classiques (violon, violoncelle, clarinette et accordéon) est en cohérence totale avec la ligne sonore et visuelle d’EZ3kiel. Le fil conducteur de ces coopérations reste cet esprit d’exploration et d’expérimentation commun aux deux formations. Leur talent, leurs parcours distinctifs et leur volonté de recherche ont généré de fulgurants instants de poésie, de folie et de beauté, proposant, pour un soir, la rencontre d’instruments centenaires avec des dispositifs contemporains. La tournée « VERSUS TOUR 04» a rencontré un énorme succès. EZ3kiel conquiert alors l’image d’un des groupes les plus surprenants de la scène électro française.
  • 2005 : Réalisation par Yann Nguema et EZ3kiel de la scénographie, et de trois vidéos pour la présentation des membres de l’ équipe de la fédération Française de Ski pour les Jeux Olympiques d’hiver de Turin 2006.
  • 2007 : Aprés deux ans de travail en autoproduction, le premier projet multimédia d’EZ3kiel axé sur les berceuses verra enfin le jour. Prenant à contre-pied son public électro avec « Naphtaline », ce projet propose un coffret interactif CD/DVD vidéo/DVDrom où le spectateur devient acteur et évolue au gré des tableaux dans les univers sonores et visuels façonnés par le groupe. Initié depuis 2002, ce projet se décline également sous forme d’exposition «Les Mécaniques Poétiques d’EZ3kiel» permettant d’appréhender les tableaux interactifs du DVDrom par des systèmes de captation de mouvements. On y retrouve alors la marque de fabrique «EZ3kiel», cette esthétique récurrente confrontant l’ancien et le contemporain.
  • 2007 : Arrivée du multi-instrumentiste Stéphane Babiaud dans le groupe.
  • 2008 : Sorti de l’album « Battlefield » développant cette fois-ci l’aspect le plus rock du groupe avec le retour de la guitare jouée par Joan Guillon. Dans le cadre de la tournée qui suit, EZ3kiel intègre l’aspect interactif à ses concerts. La rencontre avec l’équipe du théatre «l’Hexagone» de Meylan (38), dans la perspective d’écrire un projet pour la biennale Arts-Sciences 2009, permet au groupe de travailler avec des chercheurs du CEA. Il en résultera la création d’un ballon interactif utilisé sur toute la tournée.
    Invité par la compagnie Slovène «Beton Tank», EZ3kiel compose et joue la musique du spectacle «Run For Love» notamment lors des représentations au festival In d’Aurillac 2008.
  • 2009 : A l’initiative de Jarring Effects, EZ3kiel s’associe au groupe Angevin Hint pour une dizaine de dates et l’enregistrement d’un DVD live, le «Collision Tour», sorti en novembre 2009. La formation explore dans ce projet sa face la plus sombre et violente.
    Dans le cadre de la biennale rencontres art-Sciences proposée par l’Hexagone de Meylan, et suite à plusieurs résidences, le projet des «Mécaniques poétiques» conçu avec la collaboration de chercheurs du CEA et du centre multimedia Erasme, est exposé 3 mois au CCSTI de Grenoble. En parallèle, le groupe constitue le «Naphtaline Orchestra» composé d’une quarantaine de musiciens avec l’aide du conservatoire de Grenoble pour 4 représentations exceptionnelles à l’Hexagone de Meylan .
  • 2010 : Les mécaniques poétiques sont exposées à Shangaï durant l’exposition universelle , au Palais de la découverte, à la maison des métallos à Paris… Le projet EZ3kiel-Hint se poursuit sur une trentaine de dates. EZ3kiel collabore le temps d’une résidence et deux représentations avec l’artiste jongleur programmeur Adrien Mondot à l’Hexagone de Meylan.
  • 2011 : Le Naphtaline Orchestra se produit au grand théâtre de Tours avec l’orchestre du conservatoire de la région centre. Ce live sera enregistré et filmé. Le groupe développe un nouveau projet baptisé «Le labo» à mi-chemin entre master-class et concert. Joué une dizaine de dates en parallèle des mécaniques poétiques il fait le lien entre le travail musical, visuel et interactif des différents projets du groupe. Les mécaniques poétiques rencontrent un vif succès et sont exposées une dizaine de fois dans l’année.
  • 2012 : Le naphtaline Orchestra se produit au théâtre Sebastopol de Lille avec les symphonistes Européens. Le DVD live du Naphtaline Orchestra sort suivi d’une tournée «l’Extended Tour» per- mettant au groupe accompagné d’une quinzaine de musiciens de revenir sur son répertoire. Les mécaniques poétiques sont exposées une dizaine de fois dans l’année, avec un grosse rétrospective sur le travail interactif du groupe aux Champs libres à Rennes qui produit deux nouvelles mécaniques. Matthieu Fays, un des membres fondateurs du groupe se retire du projet. Yann Nguema décide de réduire son implication musicale pour se concentrer exclusivement sur le travail du groupe lié aux images.
  • 2013 : La tournée «Extended Tour» se poursuit jusqu’au premier trimestre 2013. En avril Le groupe est invité aux 20 ans du Florida pour lequel il réalisera un mapping interactif sur un écran recouvert de 1311 Tétraèdres. L’exposition les Mécaniques poétiques continue d’être exposée dans toute la France. Sylvain Joubert qui qui officiait à la basse sur la tournée extended intègre officiellement le groupe.
  • 2014 : Le groupe finalise la production de son nouvel Album «Lux» enregistré par Fred Norguet et prévu pour novembre 2014. Le projet se développe autour d’une scénographie live interactive axée sur le travail entre la lumière et l’image.